Block title

Actualité

Block content
© L'Horloger de la Croix-Rousse
18/06
Savoir-faire
Une plateforme pour partager le savoir horloger

Le Maître d'art François Simon-Fustier présente le projet CHRONOSPEDIA pour la sauvegarde du patrimoine et des techniques horlogères.

Créations du Maître d'art Jean Girel © Eric Chenal
26/04
Evénement
Jean Girel dote l'EMA-CNIFOP d'un four à bois nouvel...

Du 31 mai au 7 juin 2021, le Maître d'art formera 15 céramistes à la construction et à l’utilisation d’un four à bois de sa conception.

Dans l'atelier de la Maître d'art Sylvie Fouanon © Pianos Balleron
03/03
En images
Reportage dans l'atelier de Sylvie Fouanon

Sylvie Fouanon, restauratrice de pianos, a reçu les journalistes de Météo à la carte dans son atelier parisien. Marion Lainé, son Élève, était à ses côtés.

Block title
Block content

Maîtres d'art, Elèves

Comment devenir Maître d'art ? Comment devenir Elève ?


Historique

Un programme du ministère de la Culture

Créé en 1994 par le ministère de la Culture, le Dispositif Maîtres d’art – Élèves contribue à la pérennisation des savoir-faire remarquables et rares des métiers d’art. Il soutient la transmission des savoir-faire qui incarnent l’excellence de l’artisanat d’art, participent à la vie économique et culturelle française et pour lesquels il n’existe plus de formations.

Titre de Maître d’art

Une reconnaissance et une mission

Décerné à vie par le ministère de la Culture, le titre de Maître d’art distingue des artisans de passion pour la singularité de leur savoir-faire, leur parcours exceptionnel et leur implication dans le renouvellement des métiers d’art. Plus qu’une reconnaissance, ce titre est le symbole d’un engagement et d’une volonté de transmettre. Depuis 1994, 141 professionnels, acteurs de la création ou restaurateurs, ont été nommés Maîtres d’art et 101 métiers artisanaux mis à l’honneur.

En savoir plus

Action

La transmission des savoir-faire rares

Une fois nommé, chaque Maître d’art a le devoir de transmettre son savoir-faire à l’Elève avec lequel il a été sélectionné. Pendant trois ans, son atelier devient le lieu privilégié de la transmission. Il reçoit une allocation annuelle du ministère de la Culture et bénéficie de l’accompagnement pédagogique de l’Institut National des Métiers d’Art.