Block title
Block content

Laques anciennes

La laque est un art asiatique importé en Europe par les Portugais. Cette technique très ancienne remonte à 10 000 ans avant notre ère. Elle consiste à appliquer sur un panneau de bois ou de métal des couches successives de résine puis de les poncer longuement pour obtenir un brillant lisse aussi parfait qu’un marbre poli. La pose du décor vient ensuite parachever la composition avant que ne soit réalisé le vernissage final : dorure, argenture, incrustation de nacre ou de coquille d’œuf… La perfection absolue s’impose. Aucune rature ou rayure n’est tolérable. Seule la main sûre de l’artiste permet d’obtenir le résultat escompté sur un meuble, un coffret, un paravent ou encore un bijou.

Né en 1949, Gérard Le Floch maîtrise cette technique dans ses moindres subtilités. Tout au long de sa carrière, il a cherché à percer les secrets des grands maîtres orientaux, se tournant principalement vers la restauration. À son actif, on peut compter le salon rouge de l’impératrice Eugénie à Fontainebleau, le balustre du guéridon Napoléon Ier du château de Rueil-Malmaison ou encore le meuble de la célèbre pendule astronomique de la cathédrale de Beauvais. Ses principaux clients se trouvaient parmi les antiquaires, les collectionneurs et les galeries d’art.

Aujourd’hui à la retraite, il a pu transmettre son atelier.

Parcours

1967 : Gérard Le Floch entre aux ateliers Bobot
1976 : Il est nommé Meilleur Ouvrier de France
1987 : Il ouvre son propre atelier
1994 : Gérard Le Floch est nommé Maître d’art

Block title
Block content

Gérard LE FLOCH

Retraité