Block title
Block content

Maître de Meisenthal

« Mon grand-père était souffleur et mon père tailleur de cristaux » raconte Jean-Marc Schilt, originaire de Saint-Louis-lès-Bitche en Lorraine. « Ils ne voulaient pas que je fasse ce métier. Pour eux, la vie à l’usine était trop rude. » Le jeune homme apparaît pourtant irrésistiblement attiré par le verre en fusion qui rougeoie depuis des siècles dans ce pays de forêts et de vallées.

 

Jeune bachelier, il entre donc à la cristallerie Saint-Louis en tant que mécanicien de maintenance : « J’ai appris les techniques de base sur le tas auprès d’anciens ouvriers. » Très vite, il gagne en responsabilités. Un jour, une opportunité se présente dans le village voisin de Meisenthal. Le Centre international d’art verrier (CIAV) embauche un chef d’équipe. Cette structure innovante entend conserver les savoir-faire traditionnels du territoire en les ouvrant aux pratiques contemporaines : « Je travaille avec les créateurs qui viennent ici en résidence. Ma mission est de trouver comment réaliser leur projet. Je suis beaucoup plus libre dans le geste.  C’est la meilleure école car il y a toujours un nouveau défi ! »

 

Jean-Marc Schilt a collaboré avec des designers de renom comme Enzo Mari, Jasper Morrison ou Borek Sipek. Il a façonné à la main des poupées d’un mètre de haut pour Françoise Petrovitch et fait apparaître des crânes au cœur de la matière pour Françoise Quardon. Chaque année, il participe aussi à la conception d’un nouveau modèle de boule de Noël. Une passion qu’il partage régulièrement au public en effectuant des démonstrations commentées à l’atelier.

 

Parcours
1994 : Jean-Marc Schilt entre à Saint-Louis comme technicien de maintenance
1995 : Il commence à se former auprès des anciens verriers
1999 : Il devient chef de place pour la cristallerie
2002 : Il rejoint le CIAV de Meisenthal
2015 : Jean-Marc Schilt est nommé Maître d’art

Block title
Block content

Jean-Marc SCHILT

1 place Robert Schuman
57960 Meisenthal