Block title
Block content

Le pouvoir des fleurs

Parurier floral

Faire perdurer la beauté éphémère d’une fleur, composer des pétales aux couleurs chatoyantes, restituer le bruissement d’un feuillage dans un tissu… Tel est l’art de la création florale.

Issue d’une longue lignée d’artisans en broderies et fleurs, Marcelle Guillet se passionne très vite pour ce métier magique. Elle travaille pour les plus grands noms de la mode : Christian Dior, Thierry Mugler, Léonard, Sonia Rykiel, Ungaro, Nina Ricci, Christian Lacroix, Lolita Lempicka, Torrente, Valentino .... Tous reconnaissent son talent et son savoir-faire. Le cinéma et la publicité sollicitent ses services au même titre que l’Opéra national de Paris, la Comédie-Française ou encore les châteaux de Chambord, Fontainebleau,Vaux-le-Vicomte, le musée Jacquemart-André.

Soie, velours, dentelle, mousseline et percale deviennent entre ses mains des pétales vaporeux aux teintes vives ou dégradées. L’outillage de l’atelier constitue un précieux patrimoine technique qui n’a cessé de s’enrichir au fil du temps : presses, gaufroirs, emporte-pièces… Certains datent parfois de la fin du XIXe siècle. Mais Marcelle Guillet a aussi su s’adapter. Elle a expérimenté des méthodes nouvelles, des matériaux contemporains ou encore des formes inédites d’accessoires.

La professionnelle a aujourd’hui pris sa retraite et cédé l’entreprise à Chanel, client historique de la maison. Elle a formé au cours de sa carrière une cinquantaine de personnes pour transmettre un savoir-faire rare et complexe. L’atelier continue son œuvre.

Parcours
1971 : Marcelle Guillet rentre dans la maison familiale
1996 : Médaille de Vermeil de la ville de Paris
1997 : Chevalier dans L’Ordre National du Mérite
2002 : Elle devient Maître d’art
2006 : Chanel rachète la maison
2009 : Elle prend sa retraite
2010 : Chevalier dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur

Block title
Block content

Marcelle GUILLET

Retraitée