Block title
Block content

l'aventure d'une parasolerie

Créateur et restaurateur en parasolerie

C’est un jeu qu’il affectionne depuis l’enfance : Michel Heurtault adore collectionner, disséquer et réparer les parapluies. Il en a fait son métier en créant la Parasolerie sous une arcade du Viaduc des arts à Paris.

« Au début du XXe, la France était le leader mondial du marché. Il y avait des ateliers-boutiques comme le mien dans chaque quartier. » Un siècle plus tard, il propose au public un service de restauration grâce à sa connaissance encyclopédique des goûts, des formes et des modes. Il travaille aussi pour le théâtre et le cinéma en louant certaines pièces de sa collection : « J’ai prêté une soixantaine d’ombrelles et de cannes 1920 pour le tournage d’un film de Woody Allen. J’ai aussi créé un modèle 1850 pour une Emma Bovary et plusieurs autres modèles pour le Cendrillon de Disney ». Ces reconstitutions historiques représentent certainement son activité préférée mais il a aussi imaginé plusieurs lignes contemporaines de luxe, inspirées des pièces anciennes, comme des lignes d’ombrelles des plus simples aux plus sophistiquées. « Nous travaillons sur des objets compliqués avec une canne, un mécanisme et un textile. Cela nous amène à collaborer avec de nombreux métiers comme les  soyeux, les brodeurs, les ivoiriers, les tourneurs sur bois. »

Son titre de Maître d’art est d’abord une responsabilité : « Aujourd’hui, le courage c’est de renoncer à son confort pour se lancer dans des aventures risquées. C’est cela qui me porte ! Avec aussi la joie de transmettre. »

Parcours
1995 : Michel Heurtault s’installe comme costumier indépendant
2008 : Il crée La Parasolerie
2009 : L’atelier est labellisé Entreprise du patrimoine vivant
2010 : Il devient membre des Grands ateliers de France
2013 : Michel Heurtault est nommé Maître d’art

Block title
Block content

Michel HEURTAULT

85 avenue Daumesnil
75012 Paris