Block title
Block content

Les mains dans l’encre

C’est dans une impasse du Xe arrondissement de Paris que René Tazé a installé son atelier de gravure en taille-douce. Un large éventail de techniques lui permet de creuser avec précision une plaque de cuivre et de procéder ensuite à l’impression de l’œuvre qu’on lui confie : le trait, l’eau-forte, l’aquatinte, la pointe sèche, la manière noire…
« Le premier jour où j’ai mis les mains dans l’encre, j’ai eu le déclic. » Le maître aime effectuer des recherches pour améliorer ou détourner les savoir-faire traditionnels qui remontent pour la plupart au XVe siècle. Un effet nouveau peut lui demander plusieurs semaines de recherche. Toujours à l’écoute des désirs de ses clients, il met son talent au service d’une quarantaine d’artistes parmi lesquels on peut citer Desmazières, Jacobsen, Favier, Skira, Zao Wou-Ki, Titus Carmel, Boucraut, Garache, Françoise Petrovitch… Ils apprécient sa minutie comme son aptitude à rendre les nuances. René Tazé conserve une certaine liberté dans l’interprétation, en accord avec les intéressés qui lui laissent l’occasion de participer activement à la création de l’œuvre. Il travaille régulièrement pour des galeries et des sociétés de bibliophilie.
Aujourd'hui, depuis cinq ans, René Tazé forme une jeune femme, Bérengère Lipreau. Il œuvre en collaboration avec elle afin de lui apprendre toutes les ficelles du métier. Pour qu'il y ait une suite.

Parcours

1978 : Il ouvre son atelier
2006 : Rétrospective Morsure en page à la mairie du Xe
2008 : René Tazé est nommé Maître d’art

Block title
Block content

René TAZE

70 rue René Boulanger
75010 PARIS