Block title
Block content

« C’est une aubaine de pouvoir apprendre les choses posément sans avoir la pression de la rentabilité ». Salarié de l’entreprise Cattiaux, Virgile Bardin détient un CAP de facteur d’orgues qu’il a complété par une formation en ébénisterie.

 

Il s’est ensuite engagé chez les Compagnons du Devoir Uni qui l’ont entrainé jusqu’en Espagne et en Australie.

 

« J’ai déjà une certaine expérience mais il me manque la maîtrise de l’harmonie qui est la phase finale de la réalisation. Le facteur doit mettre sa patte pour obtenir la sonorité de l’instrument. Ce savoir-faire bien particulier se transmet très peu dans la profession. »